Tours et défenses du château de Ham

C'est au XIIIè siècle, sous le règne d'Odon IV, seigneur de Ham, que le château va prendre la forme qu'on lui connaît depuis. Odon IV fait construire à cet angle de la ville une forteresse avec une assise faite de  moellons, matériau beaucoup plus résistant que ceux employés précédemment comme le bois. On lui doit le creusement des fossés ainsi que le détournement de la rivière Beyne pour inonder ceux-ci.

En sept siècles d'existence, le château se transformera régulièrement, faisant face aux progrès d'une artillerie de plus en plus efficace. C'est surtout à partir du XVè siècle, sous les règnes de Jean et Louis de Luxembourg, que les modifications les plus importantes seront réalisées.

Jean de Luxembourg, dans la première moitié de ce siècle, fera modifier l'accès au château, en rajoutant sur le front nord-ouest une tour quadrangulaire encadrée de deux sections de courtine droite, chacune aboutissant à une tour ovoïde. Ces deux tours étant elles-mêmes à l'origine de forme circulaire et modifiées de façon à mieux défendre cette nouvelle tour d'entrée.

Louis de Luxembourg, au moment de la constrution du donjon, fera arrasé au niveau des courtines, la tour aux poudres. Il fera également diverses retouches sur l'ensemble de la forteresse.

La "demi-lune" qui protège l'entrée du fort date du XVIè siècle et est probablement l'oeuvre de l'architecte militaire Jean Errard, à  qui l'on doit la citadelle d'Amiens. Cette demi-lune fut modifié sans nul doute par ordre de Vauban, tout comme le reste des défenses extérieures.

Au premier plan, les modifications apportées par Jean de Luxembourg.

 

La demi-lune qui protège l'entrée du fort.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site