La tour du Connétable

La tour du Connétable est la pièce maîtresse du dispositif de défense du château. Cette tour d'artillerie est également appelée Grosse tour. Elle est l'oeuvre de Louis de Luxembourg. Construite vers 1450, elle s'impose comme donjon par ses dimensions titanesques: 33 mètres de hauteur, 33 mètres de diamétre, 11mètres d'épaisseur de mur.

La construction est un blocage de moellons extrêmement solide, dissimulé derrière un parement de grès taillés et piquetés, disposés en assises régulières. L'accès se fait à partir de la cour du château, par un large couloir voûté d'un berceau de pierre débouchant dans la salle du rez-de-chaussée. Sur la gauche de ce couloir s'ouvre un palier voûté d'ogives d'où part l'escalier menant aux étages supérieurs et à la salle basse.

 

La salle basse : Cette salle est circulaire, couverte d'une voûte de pierre sur croisée d'ogives à six branches. Elle n'est éclairée que par un jour faiblement ébrasé, qui monte obliquement jusqu'au niveau du rez-de-chaussée. Outre le couloir qui mène au puits, il existe six départs de galeries. On y distingue également deux chambres de tir.

 

 

La salle des gardes : Cette salle est en fait le rez-de-chaussée de la tour. Elle possède un cheminée et un accès au puits. Elle est éclairée par un jour oblique, et par une baie qui ferme un second couloir s'ouvrant sur l'extérieur de l'enceinte, à sept mètres au dessus de l'eau. L'escalier qui dessert les étages est exceptionnellement large. Il forme un cylindre de 3,90 mètres, à l'intérieur duquel se développent les degrés autour d'un noyau central. Entre les étages supérieurs, il donne accès à une petite salle voûtée qui devait constituer un corps de garde particulier à la tour.

 

 La salle du conseil : Cette salle était couverte d'une superbe voûte sur croisée d'ogive à six branches dont les retombées se faisaient dans les angles, sans chapiteaux, ni culots. Eclairée par une grande fenêtre à meneaux percée au font d'une profonde embrasure de deux travées voûtées sur croisée d'ogives, elle possède deux cheminées, des latrines accessibles par un long couloir et munies d'un couloir d'aération.

 

Grand seigneur ambitieux et fastueux, Louis de Luxembourg se devait de mettre sur ses réalisations la marque d'un certain luxe. C'est le cas dans cette tour, avec la présence de grandes cheminées, de fenêtres aux dimensions importantes, ébrasées en d'élégantes galeries. Elles portent souvent un décor de houppes sculptées, surtout au dessus des portent extérieures de la tour, de part et d'autre d'un bas-relief portant la devise "MO MYEULX"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site