Mirabeau

  

Mirabeau

1749 - 1791

 

 

 

Neveu de l'économiste Victor de Mirabeau, débauché très jeune, il passera de nombreuses années de sa vie en prison, suite à une condamnation à mort par contumace en 1771. Franc-maçon, il publie de nombreux ouvrages politiques dont un éloge du grand Frédéric : La monarchie Prussienne. Avocat et bon orateur, il est élu en 1788 aux Etats Généraux par le Tiers-Etat de Provence, la noblesse l'ayant refusé à cause de ses condamnations. Il est l'auteur du coup d'état du 23 juin 1789 dit du " Jeu de Paume", qui transforme les Etats Généraux en Constituante. Tenu à l'écart de cette assemblée, il se rallie alors secrètement à Louis XVI dont il reçoit de fortes sommes et auquel il conseillera la fuite en province (Varennes) et la reconquête de Paris par les armes.

Mirabeau fut détenu au fort de Ham pour avoir publié un "Mémoires au Roi sur l'agiotage". Le Roi fit écrire en ces termes au gouverneur du château de Ham, par le comte de Breteuil : "L'intention du Roi est de prendre sur son compte la pension de Mr de Mirabeau, et qu'il soit bien traité; J'en préviens le commandant du château de Ham"

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×