18 mars 1917

Qui aurait pensé un jour que le château de Ham, dont le donjon semblait défier les siècles, ne serait plus qu'un tumulus de pierre, en 1917.

L'imposante forteresse n'a pas été démolie à coups de canon, c'est une victime de la "Kultur" et du militarisme allemand qui se sont efforcés d'anéantir systématiquement tous les édifices de notre histoire. Tout comme l'église de Mont-Notre-Dame, le château de Coucy, l'hôtel de ville de Bapaume et bien d'autres monuments, le château a succombé sous les mines allumées par les "vandales modernes".

Le château ne souffrit pas tout d'abord de l'occupation allemande, mais quand la pression des alliés se fit sentir après la bataille de la somme, Hindenburg et Ludendorff conçurent l'idée d'un vaste repli précédé d'une dévastation méthodique. Au début de mars 1917, le général Von Fleck, qui commandait les troupes à Ham, fit sauter les casernes et magasins bâtis dans l'enceinte du château. C'est dans la nuit du 18 au 19 mars 1917 que fut programmée la destruction de la forteresse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site